Recette

Döner fait maison au chou rouge et aux oignons à la bière

Rezept Doener de luxe
  • Durée totale: 55 min
  • Temps actif: 55 min
  • Marinage: 3 h
  • Moyenne
À l’origine, Döner Kebab signifie «viande à la broche tournant au-dessus de charbon chaud». Nous renonçons à la broche et au charbon, mais obtenons néanmoins de la viande épicée, coupée finement, servie dans un pain plat.

Valeurs nutritives

1 portion contient env.:

  • 660 kcal
  • 41 g de protéines
  • 38 g de glucides
  • 36 g de lipides
  • Contient du gluten
  • sans lactose

Préparation

  • 1 Diviser le filet en trois dans le sens de la longueur. Mélanger l’huile d’olive, le romarin, la marjolaine, le poivre de Cayenne et le paprika en poudre, puis badigeonner la viande de tous côtés avec cette préparation. Couvrir et laisser mariner au moins 3 heures.
  • 2 Râper finement le chou rouge, mélanger avec du sel et malaxer vigoureusement à la main pendant 10 minutes. Mélanger le vinaigre, le miel, du sel, du poivre et l’huile de colza, verser sur le chou rouge et bien mélanger. Couvrir et laisser reposer.
  • 3 Peler les oignons et les couper en rondelles d’env. 1 cm d’épaisseur. Faire chauffer le beurre dans une poêle et y faire blondir les rondelles d’oignon. Assaisonner de sel, de poivre et de cumin, déglacer avec la bière et laisser cuire à feu moyen pendant env. 20 minutes. Trier les feuilles de salade et les couper en petits morceaux.
  • 4 Dans une poêle, faire chauffer le beurre à rôtir à feu vif et y saisir les filets 4-5 minutes de chaque côté. Les laisser cuire 5-6 minutes de plus à feu moyen en les retournant parfois puis les sortir de la poêle et laisser refroidir un peu. Réserver la poêle avec le jus de cuisson.
  • 5 À l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper la viande en fines tranches, les remettre dans la poêle et mélanger avec le jus de cuisson.
  • 6 Couper les pains plats en deux, les réchauffer brièvement au grille-pain et les garnir avec tous les ingrédients selon ses goûts.

Que mangent les porcs suisses?

Les porcs sont omnivores et valorisent les sous-produits de la production alimentaire. Ils contribuent à réduire le gaspillage alimentaire.

Apropos