Recette

Soupe de bœuf aux fines lanières de légumes et boulettes de viande

Rezept_Rindssuppe_mit_feinen_Gemuesestreifen_und_Hackbaellchen
  • Durée totale: 2 h 35 min
  • Temps actif: 25 min
  • Facile
Faire soi-même son bouillon, c’est simple: tu as besoin de bouilli, de légumes et d’un peu de patience. Après quelques heures, tu obtiens une délicieuse soupe, à laquelle tu peux ajouter des boulettes de viande, des morceaux de bouilli et des lanières de légumes.

Ingrédients

Pour personnes

  • 500 g bouilli de bœuf suisse (p. ex. grumeau maigre)
  • 200 g bœuf suisse hache
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 150 g céleri
  • sel
  • 4 grains de poivre
  • 100 g chou frisé
  • 1 bouquet ciboulette
  • 1 jaune d’œuf
  • poivre du moulin
  • paprika doux en poudre

Valeurs nutritives

1 portion (sans le pain) contient env.:

  • 300 kcal
  • 39 g de protéines
  • 13 g de glucides
  • 5 g de lipides
  • Sans gluten
  • sans lactose

Préparation

  • 1 Plonger le bouilli dans de l’eau froide, couvrir et porter lentement à ébullition. Ecumer soigneusement à l’aide d’une louche. Couper les oignons en deux, couper grossièrement la moitié des carottes et les deux tiers de céleri. Les incorporer dans le liquide avec le sel et les grains de poivre, et faire cuire env. 2 heures à feu moyen jusqu’à ce que la viande soit tendre.
  • 2 Pendant ce temps, peler la carotte et le céleri restants, nettoyer le chou frisé et couper le tout en fines lanières.
  • 3 Sortir la viande du bouillon et la couper en bouchées. Passer le bouillon au tamis fin, le verser dans une poêle et le faire chauffer à nouveau.
  • 4 Ciseler finement la ciboulette et la mélanger avec le jaune d’œuf et le bœuf haché. Assaisonner avec du sel, du poivre et du paprika en poudre. Former des boulettes à l’aide d’une cuillère à café, les plonger dans le bouillon brûlant et laisser cuire entre 4 et 5 minutes.
  • 5

    Ajouter les lanières de légumes et les morceaux de bouilli, laisser cuire à nouveau 3 à 4 minutes, puis servir.

    Servir avec du pain.

Comment la Suisse se positionne-t-elle en matière de détention d’animaux?

Nous possédons l’une des lois sur la protection des animaux les plus strictes au monde. Elle règle notamment l’affouragement et l’usage de médicaments. Par ailleurs, des programmes facultatifs promeuvent un élevage naturel.

Apropos